Retour sur mon déplacement à Montréal

03.06.2019

 

 

Comme des milliers de Français d’Amérique du Nord appelés à voter samedi 25 mai, j’ai profité d’accomplir mon devoir citoyen à Montréal pour venir à la rencontre de la communauté française.

 

J’en ai profité pour rencontrer les Présidents des deux lycées français de Montréal, le président Le Clair à Stanislas et le Président Laporte à Marie de France alors que les élèves de terminale entraient en première semaine d’examen du Baccalauréat.

 

Si les deux vaisseaux amiraux de l’éducation française à Montréal se portent bien et sont toujours victimes de leur succès, la spécificité du système québécois oblige les deux établissements à limiter leurs droits de scolarité afin de bénéficier des subventions accordées par le Gouvernement québécois.

 

Si cela permet de garantir des coûts de scolarité relativement bon marché par rapport au reste des établissements dans le monde, cela engendre aussi un certain nombre de défis en matière de développement des établissements.

 

Alors même que le Président de la République a engagé une réforme en profondeur du réseau AEFE, je crois essentiel de donner davantage de marge de manœuvre aux établissements afin qu’ils puissent mieux se développer et accueillir davantage d’élèves. Je rencontrerai le nouveau directeur de l’AEFE, Olivier Brochet, la semaine prochaine pour lui faire part des défis spécifiques aux lycées français dans la province de Québec.

 

Je profite de ce message pour saluer le travail exceptionnel de Philipe Warin, proviseur du lycée Stanislas à Montréal et à Québec, qui a décidé de changer de vie l’année prochaine et de quitter ses fonctions de Proviseur après plus de 15 années de bons et loyaux services.

 

Alors que le président de la République a annoncé il y a quelques semaines, la création de France Service sur le modèle de Service Canada, j’en ai profité pour rencontrer le ministre Jean-Yves Duclos, chargé dans le Gouvernement fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social et qui a la tutelle de Service Canada.

 

Dans les prochaines semaines, les deux administrations françaises et canadiennes vont travailler en étroite collaboration pour que la France puisse s’inspirer des meilleures pratiques canadiennes et profiter de leurs retours d’expérience.

 

Prochaine étape : la Californie du Sud.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload