Infolettre du 10/04/20 - COVID-19

Chères Françaises, Chers Français d’Amérique du Nord, En cette journée de Vendredi saint, en pleine fête de Pessah, quelques semaines avant le début du Ramadan, je profite de cette infolettre pour adresser tous mes vœux à nos compatriotes croyants. Chacune de ces célébrations évoque à sa façon la symbolique du sacrifice, ce qui fait écho avec la période actuelle. Plus encore, ces périodes qui sont d'ordinaire un moment de retrouvailles familiales sont contrariées par le confinement. J'espère que malgré tout vous pourrez communiquer avec vos proches par téléphone ou par internet, voire partager un repas avec eux par visioconférence. Durant cette période exceptionnelle, nous avons tous un rôle à jouer pour traverser ensemble cette épreuve sanitaire, économique et humaine. Les personnels soignants sont en première ligne, mais nous pouvons tous contribuer. Cela peut être simplement en restant chez vous, pour limiter la propagation du virus. Cela peut aussi prendre la forme d'un engagement vis-à-vis de votre communauté. Plusieurs initiatives d'entraide ont déjà été lancées comme celle de Marine Havel et Sophie Suberville que je relaie ici. Afin de contenir la plus importante récession économique depuis la Deuxième Guerre mondiale, les États utilisent des moyens considérables pour répondre à la crise (1). Vous trouverez dans cette lettre des informations sur la situation des Français d’Amérique du Nord (2). Enfin, mon équipe et moi-même sommes toujours mobilisés pour vous répondre ; nous avons mis à jour les réponses aux questions fréquentes (3). 1. Les mesures d'urgence au niveau des États Au niveau de l'Union européenne, les ministres des Finances des États membres ont trouvé la nuit dernière un accord dans la gestion commune des effets de la crise du Covid-19 sur l’économie. Face à la pandémie, la réponse européenne doit s'orienter sur trois axes principaux : jusqu'à 240 milliards d'euros de prêts du fonds de secours de la zone euro, un fonds de garantie de 200 milliards d'euros pour les entreprises et jusqu'à 100 milliards pour soutenir le chômage partiel. Ce dispositif devrait être complété par un fonds de relance commun. En France, Bruno Le Maire et Gérald Darmanin ont annoncé que le Gouvernement prévoyait de relever son plan d’urgence de 45 milliards à 100 milliards d'euros pour faire face à la crise. Le plan initial reposait sur une large enveloppe pour des mesures de trésorerie - à travers le report de charges fiscales et sociales à hauteur de 12 milliards d'euros. Ces montants vont être pratiquement triplés pour passer à 35 milliards. Cette hausse des moyens s'applique à toutes les mesures d'urgence économique. Environ 8,5 milliards avaient été provisionnés pour le dispositif de chômage partiel, ce montant est revu à 20 milliards pour tenir compte du fort nombre d'entreprises qui en font la demande. Le fonds de solidarité, qui est très sollicité avec 755.000 demandes et déjà 460 millions d'euros versés aux 342.000 premières entreprises, va voir sa dotation passer de 1 milliard à près de 6 milliards. Les dépenses pour la santé vont quant à elles passer de 2 à 7 milliards pour 2020. Ce nouveau projet de loi de finances rectificatif (PLFR) sera présenté en Conseil des ministres mercredi 15 avril et voté au Parlement d’ici la fin de la semaine prochaine. Aux États-Unis, il y a 6,6 millions de demandeurs d’emploi en plus cette semaine, ce qui fait presque 17 millions de chômeurs supplémentaires. J'en profite pour préciser mes propos de la semaine dernière sur l'assurance chômage aux États-Unis. Il y a bien un dispositif de chômage, mais celui-ci est plus court et les compensations varient d'un Etat à l'autre. Il n'y a donc pas d'assurance chômage universelle qui peut compenser les disparités de traitement dans une période comme celle-ci. Par ailleurs, le système de santé n'étant pas public à l'exception de Medicare et Medicaid, les personnes qui perdent leurs emplois peuvent se retrouver sans couverture médicale. Au Canada, le gouvernement fédéral a réagi rapidement en annonçant deux plans de soutien les 18 et 27 mars. Le premier, plus orienté sur les ménages, a introduit la Prestation Canadienne d’Urgence, une allocation de 2 000 CAD (1300€) par mois pour les travailleurs qui perdent leur emploi, qui sont malades, qui sont mis en quarantaine ou qui s'occupent d'un proche malade ou d'un enfant en raison des fermetures d'écoles. Tandis que le second a rééquilibré́ la relance en faveur des entreprises avec la mise en place d’une mesure de subvention salariale à hauteur de 75% de la masse salariale et de nouveaux programmes de facilité de crédit et de garanties de prêt. Au global, le plan de soutien gouvernemental comprend 103 Md CAD (67Md€) (4,7% du PIB) en aides directes aux ménages et entreprises, 85 Md CAD (55Md€) (3,8% du PIB) de report de paiement d’impôts et taxes pour les ménages et entreprises ainsi que 65 Md CAD (42Md€) (2,9% du PIB) en programmes de prêts et garanties de prêts aux entreprises. Il est à noter que le Canada s'est inspiré de la France pour élaborer son plan. 2. Situation des Français à l'étranger 155 000 Français ont pu revenir en France au cours de ces dernières semaines. Par ordre de comparaison, les Américains ont recensé 30 000 retours de leurs concitoyens aux États-Unis. Dans certains pays, aucun système de rapatriement n'a malheureusement pu être mis en place. En France, la coopération entre certaines compagnies aériennes et les services de l'État a été exceptionnelle. Je remercie tous celles et ceux qui se sont mobilisés pour délivrer cette assistance aux quatre coins de la planète. Le Gouvernement a mis en place une nouvelle attestation de déplacement international qui permet de sécuriser le retour sur le sol national. Si vous rentrez en France, remplissez ce formulaire et conservez votre carte d’embarquement qui sera nécessaire en cas de contrôle. En ce qui concerne les écoles françaises à l'étranger, le Secrétaire d'État aux Affaires étrangères a tenu à adresser à toute la communauté éducative un message de soutien et de résilience, au moment où chacun d'entre nous doit adapter son mode de vie au confinement. Pour le reste, la plupart de vos interrogations trouvent réponse dans la FAQ ci-dessous. Si ce n'est pas le cas, n’hésitez pas à nous écrire. Mes équipes et moi-même nous répondrons dans les meilleurs délais.

3. Q&A des questions les plus posées cette semaine

J'ai reçu depuis trois semaines plus de 500 courriels de votre part, la plupart ayant trait à des questions concernant le retour en France, les démarches administratives ou des demandes de soutien.

Retrouvez-les réponses à vos questions à l'onglet "FAQ".

Portez-vous bien, prenez soin de vous, et prenez soin des autres. Bien à vous, Roland Lescure

Mots-clés :

Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
  • Icône sociale YouTube
  • Icône social Instagram
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon

95, rue de l'Université
75007, Paris, France