Salon de l'Agriculture 2022


Le Président de la République a inauguré, fin février, la 58ème édition du Salon de l’agriculture, « salon des retrouvailles », puisque le Salon avait été annulé l’an dernier compte tenu de la crise sanitaire. Le Président était accompagné du Premier ministre et du Ministre de l’Agriculture qui, tout au long de la journée, sont allés à la rencontre des éleveurs, producteurs et représentants des principales filières agricoles de France métropolitaine et d’Outre-mer.


Cela a été l’occasion de rappeler la mobilisation constante du Gouvernement depuis 5 ans en faveur de nos agriculteurs et d’une alimentation meilleure et plus saine.


Depuis 2017, le Gouvernement a :

  • Rééquilibré les rapports de force entre les différents acteurs de la chaîne alimentaire, pour garantir aux agriculteurs une juste rémunération. Les lois Egalim 1 et 2 ont ainsi permis des avancées considérables, notamment la contractualisation obligatoire, l’encadrement des pénalités logistiques ou encore la révision automatique des prix ;

  • Augmenté la retraite des agriculteurs afin qu’aucune retraite ne soit inférieure à 85% du SMIC, soit environ 1000 euros ;

  • Réformé l’assurance récolte, pour protéger les agriculteurs contre les catastrophes naturelles ;

  • Prévu 100 millions d’euros dans France Relance afin d’accompagner les exploitations à s’équiper face aux aléas climatiques.

  • Répondu présent face aux crises, en déployant notamment 270 millions d’euros pour le plan de sauvegarde de la filière porcine face aux conséquences graves du Covid sur le secteur.

  • Dans le cadre du plan gel, versé 19 millions d’euros, dès le printemps 2021, et reporté certaines cotisations et exonéré certaines taxes foncières. Au total, ce sont 337 millions d’euros qui ont été d’ores et déjà versés pour soutenir rapidement les acteurs les plus touchés.

Le Président l’a rappelé « face à la crise sanitaire, à la crise climatique, à la guerre sur notre continent, pour préserver notre agriculture, l'État continuera d’apporter son aide. » Pour cela, nous devons nous projeter dans l’agriculture de demain, notamment par les investissements de 3 milliard d’euros dans le cadre du plan de relance et de France 2030.


Ce Salon a été l’occasion pour la Commission des affaires économiques de venir à la rencontre des différents représentants des principales filières pour échanger sur le bilan du quinquennat, les priorités des prochaines années et la situation en Ukraine.





Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags